Parlons argent

Parlons d’un sujet qui souvent fâche, car il semble très difficile pour beaucoup d’imaginer le coût du voyage entre Tahiti et la Méditerranée, comme probablement pour d’autres parcours également. En recevant certains commentaires, parfois injurieux, de personnes inscrites sur les divers sites « bourse aux équipiers », il me semble utile de faire le point sur cette question.

Le cadre

En premier lieu, il ne s’agit pas d’un convoyage, dont les frais sont pris en totalité par le propriétaire, mais de la mise à disposition d’un bateau à navigateur qui aime la navigation hauturière et qui souhaitait le faire avec des amis navigateurs, les frais du voyage étant partagés entre les différents participants à l’aventure.

Un budget a été élaboré pour estimer le coût de l’opération et sur cette base, la participation de chacun a été déterminée. Montant qui a été accepté par celles et ceux qui se sont engagés.

Le planning initial n’a pas pu être tenu et les équipiers ayant des engagements personnels et professionnels ont du renoncer; ce qui m’a forcé à chercher de nouveaux équipiers en utilisant le système de la bourse aux équipiers, une grande première pour moi.

Les finances

La mise à disposition d’un bateau apte à la navigation hauturière et conforme la législation française est à la charge du propriétaire et n’entre pas dans l’évaluation des coûts.

Commençons par les frais de voyage qui dépasse un petit peu la notion usuelle de la caisse de bord, puisqu’il s’y ajoute en particulier une assurance tous risques indispensable, dans la mesure où le bateau n’appartient pas au skipper. Les critères pris en compte par les compagnies d’assurances pour assurer le bateau sont :

  • le bateau lui-même
  • les lieux de navigation

A cela s’ajoute les qualifications du skipper et la composition de l’équipage amenant les compagnies d’assurances à accepter ou refuser d’assurer le bateau.

Pour le voyage préconisé, le montant de la prime annuelle est de l’ordre de 7000€€.

Les taxes de ports sont les suivantes :

  • Papeete 400€€
  • Panama 1000€€
  • New York 2000€€

Les frais de passage du canal de Panama sont de 2000€€.

Le fuel pour l’ensemble du trajet coûte 2000€€ (1000 litres à 2€€/litre).

L’avitaillement est estimé à 10€€/jour et par personne, soit environ 3000€€ pour l’ensemble du parcours pour 3 personnes à bord.

En résumé, les frais de voyage se composent de la façon suivante :

  • Canal de Panama : 2000€€
  • Taxes de ports : 3400€€
  • Fuel : 2000€€
  • Assurance : 7000€€
  • Avitaillement : 3000€€

soit un total de 17400€€.

Le temps de navigation sur une période totale du voyage d’environ 4 mois – 4 mois et demi est de 100 jours en mer; un jour de navigation coûte environ 170€€.

La demande de participation à hauteur de 30€ à 50€€/par jour ne couvre même pas la totalité des frais avec 3 personnes à bord et tout juste avec 4 personnes.

La deuxième partie du budget de ce voyage inclut un certain nombre d’améliorations sur le bateau, visent à faciliter le travail du navigateur (électronique de bord, moyen de communication satellitaire afin de recevoir des données météo, à améliorer les performances du bateau par l’acquisition d’un gennaker (voile de portant, permettant d’augmenter sensiblement la vitesse et le confort), ainsi que quelques autres éléments pour assurer la meilleure sécurité possible du bateau et de son équipage. La somme investie est d’environ 15000€€.

Ajouté aux frais de voyage, le coût s’élève à près de 300€€ par jour de navigation.

C’est toujours nettement moins cher que 4 mois passé à bord d’un paquebot de croisière ou que dans un club Med.

PS1 : La traversée d’une ZCIT secondaire au milie de la traversée de la veine principale du courant sud équateurien Pacifique a été particulièrement galère avec une absence de vent (moins de 3 noeuds) pendant 24 heures environ, beaucoup de pluie, une courverture nuageuse à 100% et une visibilité modérée (ce qui vu le nombre de bateaux et de cailloux dans le coin n’est pas vraiment un problème).

PS2 : Après les calmes, le vent; 1 ris et et trinquette pour 48 heures et même 2 ris pendant 12 heures avec un vent de 22 à 27 noeuds, voire 30+ sous les grains.

PS3 : A cause d’un El Niño faiblement actif, il n’y a pas vraiment de contre courant et le courant principal change tout le temps, pas facile pour le routage. Je pense que je vais osciller entre 2-3°N et 1°Sud pendant quelques temps, histoire de rester au S de la ZITC principale en espérant que les vents annoncés s’orientant S arrivent le plus vite possible, ce qui permettra enfin d’accélérer. Au vu de la situation météo, cela ne va vraiment pas aller très vite ces prochains jours.

PS4 : Passage de l’équateur le vendredi 26 avril 2019 @1650TU.

PS4 : Lutte contre les entrées d’eau par le hublot avant (ce n’est pas le seul qui prend l’eau) pour éviter de mouiller ma couchette que je ne peux pas utiliser pour l’instant; je décole trop souvent de la couchette.

A bord de Requin’Roll, dimanche 28 avril 2019 à 0000TU (position : 1°30’N 135°30’W)

Aucun commentaire pour "Parlons argent"