Adieu Tahiti

Bonjour l’océan Pacifique.

Le départ de Papeete a finalement eu lieu lundi 15 avril 2019.

Après les formalités administratives à la capitainerie du port, au bureau des douanes situés à 45 minutes de marche de la marina et à la police des frontières qui a ses bureaux à l’aéroport, le départ est donné à 10h00 (heure locale) pour une première halte à la station de fuel située à la marina Taina de l’autre côté de l’aéroport; pour éviter une collision avec les avions, il faut demander l’autorisation de naviguer dans le chenal situé à l’intérieur du lagon.

A 13h00, une fois la passe située au sud de la marina, l’hydro-générateur est mis en place, les voiles sont hissées et c’est parti pour Panama.

Le premier objectif est de passer à l’ouest de l’atoll Mataiva, qui se situe à tout à l’ouest de l’archipel des Tuamotu. L’objectif est atteint en fin de matinée le lendema in.

Au près, le bateau avance vite même par des airs légers. A partir de 5-6 noeuds, le bateau va plus vite qu’au moteur à 1800 tours par minute.

Les grains sont peu nombreux et heureusement peu puissants /un maximum de 24 nœuds sans changement brutal de direction du vent). A ce jour, nous avons presqu’à chaque fois pu éviter la pluie et ne prendre une bonne douche rafraîchissante qu’une ou deux fois.

Depuis l’atoll de Mataiva, habité, plus âme qui vive, pas un bateau, pas un avion, mais un ciel étoilé entre les nuages et quelques fous de bassan.

Les vents ont été très légers pendant 48 heures, c’est reparti avec 12-15 nœuds de vent d’ESE depuis vendredi en début d’après-midi. Pour l’instant le courant est faible, nous faisons route vers le NNE, le prochain objectif étant d’atteindre la position 0, 130W, en utilisant au mieux les veines de courant faible.

La prochaine terre sera l’archipel des Galapagos, que nous ne verrons probablement pas, notre route théorique passant au nord de celui-ci.

PS1 : J’ai essayé une des lignes de pêche préparée avec l’aide d’un pro de Raiatea de la pche hauturière, après avoir vu quelques bonites sauter hors de l’eau, mais cela n’a pas fonctionné; la prochaine fois peut-être. A défaut, un poisson volant retrouvé sur le pont a fini en friture pour le petit déjeuner, c’est moins bien qu’une dorade coriphène, mais c’est mieux que rien.

PS2 : L’heure du bord est TU-9.

<em>A bord de Requin’Roll, dimanche 21 avril 2019 à 0000TU (position : S W)</em>

  

Aucun commentaire pour "Adieu Tahiti"