Week-end en ville

Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, ce n’est pas pour la fête, la ville est encore plus calme le week-end que la semaine et comme ici la tendance est plutôt de se coucher tôt (vers 21 heures), le soir c’est vraiment très tranquille.

Depression1 Depression2 Depression3

Non, la raison est une dépression au sud de l’archipel de la Société se déplaçant vers le sud-est en se creusant. Elle génère cependant un vent de NW de 20-30 nœuds qui a rendu la place à quai à la marina d’Apooiti invivable et probablement « casse-bateaux » en le poussant dangereusement sur le quai, avec même l’impression alors même que le vent était encore inférieur à 10 nœuds. Il ne restait plus qu’à partir et à rejoindre le port municipal d’Uturoa, en espérant qu’il y aie une place. Et bien entendu lorsque nous sommes arrivés, il n’y en avait pas ! Un amarrage provisoire de quelques heures en attendant l’heureux moment où l’un des cinq voiliers dans le port quitte sa place.
_DH80014498.JPG.1024 Selon un voisin de la marina, qui est passé samedi matin en ville, tous les bateaux à l’entrée de la marina, mouillé, sur un corps mort et cul à quai, ont largué les amarres du quai pour se mettre face au vent.
_DH80014509.JPG.1024Le grain de dimanche juste avant le lever du jour a été particulièrement violent avec des rafales d’environ 50 nœuds, même si le vent passait par-dessus la terre avant de toucher le bateau. Je n’aurai vraiment pas aimé me trouvé de l’autre côté. Cela m’a permis de prendre une bonne douche, comme il n’y a aucune facilité au port municipal, c’était bienvenu.
Possibilité également de faire le plein, car j’ai découvert jeudi que les panneaux solaires qu’un instrument indiquait fournir entre 5A et 12A pendant la journée, en fait ne donnait à la batterie qu’à peine 1A-2A, ce qui expliquait pourquoi les batteries, malgré une très faible consommation se vidaient lentement mais sûrement ; sans que je ne m’en aperçoive à cause de la taille du parc batteries (12 batteries de 110Ah, soit 1320 Ah), de quoi tenir un bon moment.
Alors ce week-end, le moteur a tourné de nombreuses heures pour recharger les batteries.
Tout de même l’occasion de déguster un poulet frites préparé dans la roulotte parquée juste à côté du bateau.
Pour le plaisir des yeux quelques très jolis graphes sur le mur du bâtiment du quai marchand et de la pharmacie.

_DH80014500.JPG.1024
_DH80014502.JPG.1024
_DH80014503.JPG.1024
_DH80014504.JPG.1024
_DH80014505.JPG.1024
_DH80014506.JPG.1024
_DH80014507.JPG.1024

Aucun commentaire pour "Week-end en ville"