Rockall

« Plus jamais » avait déclaré solanellement Sir Robin Knox Johnston lors du briefing avant la course « Qingdao – Seattle ». Il parlait d’extension des courses en s’excusant d’avoir du exceptionnellement le faire pour la course Airlie Beach – Da Nang pour des raisons d’organisation de l’arrivée au Vietnam.

Grâce à cette prolongation, nous allons découvrir Rockall, granit de 19 mètres de haut, située 200 nM à l’W de North Uist, une des îles des Hébrides extérieures. Le meilleur moyen de locomotion pour l’atteindre, dit le Reeds, est l’hélicoptère; ce qui probablement explique pourquoi la lumière qui est installée, souvent en panne à cause du mauvais temps, n’est pas souvent réparée – il faut dire qu’il n’y a pas grand monde qui navigue dans ce coin. A 2nM à l’ENE de Rockall, St Helen reef, 1.4 m de haut sur lequel les vagues ayant traversé tout l’Atlantique brisent allègrement.

Grâce à cette prolongation, le jeu devient plus ouvert. Pour l’instant, nous avons fait un long bord bâbord au portant, suivi d’un long bord
tribord au portant, avec une transition entre les deux pour passer du sud au nord de l’anticyclone, le seul endroit nous ayant permis de prendre avantage sur Derry-Londonderry-Doire.

Un nouveau bord au près, suivi d’un bord de largue et d’un bord très vent arrière, impliquant des empannages, nous permettra peut-être de regagner le terrain perdu ces trois derniers jours.

PS1. Nous approchons du plateau continental, les vagues sont de plus en plus grosses et les surfs de plus en plus long et de plus en plus rapides; attention à l’empannage chinois !

PS2. La combinaison sèche est à nouveau de rigueur et les habits préchauffent le sac de couchage.

Dominique Hausser sur LMAX Exchange, samedi 02 juillet 2016 0000 TUC

Aucun commentaire pour "Rockall"