L’entraînement niveau 4

ou dans la terminologie Clipper Ventures « Level 4 training ».

Entraînement avec « son » skipper et des membres de l’équipe. A savoir avec Olivier Cardin, 9 équipiers (dont moi) pour le Team Olivier. Nous sommes sur le CV22 avec Max Stunel et 9 équipers du Team Max.

Team Olivier n’a toujours pas de  bateau attribué, après la décision prise par l’organisateur d’affecter le CV31 à Mission Performance, skipper par Greg Miller.

Le programme de la semaine : divers exercices comme l’homme à la mer sous spi, le remorquage, l’échange de matériel entre bateaux, mise à l’ancre, etc.. des entraînements au départ en ligne, selon la formule dite « Le Mans » en d’impossibilité à poser une ligne de départ et surtout 2 courses d’entraînement entre les 7 bateaux participant à ce L4.

La première course (environ 30 heures) départ dans le Solent (entre la marque Mary Rose et le bateau comité), North Sturbridge (sur bâbord), Rosseberry en baie de Seine (tribord), E Shambles au large de Portland, une ligne au sud de Worthing, la ligne d’arrivée au 270 de la marque Bembridge à l’entrée du Solent. Après une intense bagarre, nous terminons premier des sept bateaux. Cette course s’est courue avec des vents de secteurs ouest entre 15 et 30 noeuds.

Le départ de la deuxième course (environ 20 heures) a été donné quelques heures plus tard selon la procédure « Le Mans start », dans le Solent à hauteurd la marque Bebridge. Petit temps. 6 des 7 bateaux décident de passer au sud de l’île de Wight. Le CV21 passe dans le Solent. Pour éviter les courants de marée, 25 virements en moins de 2 heures le long de la côte. Après le passage de E Shambles (vers Portland) le vent vire au NE et souffle à près de 20 noeuds. La prochaine marque à virer est la cardinale sud Owers à l’est du Solent. Quelque peu largué en début de course, nous revenons dans le jeu sur la dernière partie et nous nous bagarrons pour la 3ème place entre 0600 et 1200 (un véritable match race). Nous sommes finalement coiffé sur la ligne d’arrivée d’une 15 de secondes.

Avec une grand voile à peine utilisable pour faire des sacs, deux lattes manquantes, les bosses du 2ème et 3ème ris ayant cassé, des moulins à café ne se connectant plus et quelques autres misères (ce qui est pour le moins surprenant, le bateau ressortant d’une maintenance importante), nous sommes finalement assez satisfaits du résultat.

La dynamique de l’équipe est excellente; tout le monde est prêt à mouiller sa chemise pour faire avancer le bateau le plus vite possible, ce qui est très encourageant pour la suite.

En résumé, près de 750 milles nautiques en 6 jours, avec 3 nuits au mouillage, le mouillage de la dernière nuit à quelques encablures de Gosport, rejoint à 0700._DH8008098

 

Aucun commentaire pour "L'entraînement niveau 4"